Rénovation participative aux Bleuets

Les habitants des Bleuets à Créteil s’engagent dans la rénovation de leur quartier. Classé « Patrimoine architectural du XXsiècle », le site fait l’objet de toutes les attentions. 

Créteil, les bénévoles et habitants du quartiers se baladent au cœur des Bleuets, tablette numérique en main, afin de redécouvrir leur quartier différemment.
Créteil. Tablettes numériques en main, les habitants revisitent leur quartier.

Par Mary Boulard

Les Cristoliens innovent ! Certains résidents développent un concept original. Pour perpétuer les mémoires du quartier populaire des Bleuets, un groupe d’habitants s’est investi dans un projet intitulé : « La cartographie partagée. » L’idée étant de faire un zoom sur le quartier labellisé « Patrimoine architectural du XXe siècle », situé au Nord de la ville de Créteil, en pleine rénovation.

En novembre dernier, les bénévoles ainsi qu’une trentaine de personnes se sont réunis à la « Maison Pour Tous » située au cœur du quartier. Autour d’un rétroprojecteur et d’un buffet, les bénévoles ont fait découvrir la finalité du projet. Toute génération confondue, ils se sont mis à arpenter les rues des Bleuets avec des tablettes numériques mises à disposition pour la balade. Dans le groupe de visiteurs, les plus âgés se demandaient quelle était bien l’utilité d’une tablette… Il s’agissait simplement de proposer un parcours interactif expliquant l’histoire du quartier, son devenir, et surtout les mutations qu’il a subies. A l’heure actuelle, un immeuble a été démoli, quatre réhabilités et cinq bâtiments doivent encore être rénovés.

Ce projet participatif vise «à accompagner et à partager avec les habitants, à cumuler l’histoire du quartier, mais aussi à intégrer des témoignages, des anecdotes, des histoires personnelles et tout ce qui fait le lien social dans le quartier », confie Laetitia Grigy, architecte-urbaniste au Conseil d’Architecture d’Urbanisme de l’Environnement du Val de Marne. Les bénévoles sont conscients des difficultés que peuvent engendrer un tel projet de rénovation. Par conséquent, ils tentent du mieux qu’ils peuvent d’entourer les habitants car le temps de la réhabilitation est long et « pas sans douleur », selon Laetitia.

Aujourd’hui, tout citoyen peut surfer sur le web afin de découvrir les différents éléments de la rénovation urbaine du quartier : photographies, montages, plans, fichiers audios,  carte numérique 3D et témoignages d’anciens habitants sont disponibles grâce à la collaboration technique des associations Vivacités et Dédale.

« La Maison Pour Tous vit sur les Bleuets au même rythme que ses habitants. Nous n’avons pas eu de difficultés à réunir les personnes aux réunions de témoignages», atteste Omar Dihmani, directeur de cette maison de quartier des Bleuets-Bordières. Néanmoins, il affirme que les jeunes n’ont pas porté d’intérêt réel à la question du programme de la cartographie partagée : «  Ils étaient trois jeunes au début mais n’ont pas survécus aux deux premières réunions ! La question du travail sur la mémoire doit être reprise et développée avec la jeunesse». En effet, Kenza, une jeune de 16 ans confie : « Je suis là par curiosité car j’aime mon quartier et j’avais envie de le représenter, mais je n’ai pas envie de rejoindre le comité car ce n’est pas pour les élèves . »

Pour remédier à ce désintérêt, les groupes scolaires des écoles du quartier, les accueils de loisirs ainsi que les adolescents et jeunes adultes, seront sollicités par la Maison Pour Tous pour continuer à alimenter la carte numérique des Bleuets.