Métro, boulot, regrets…

« C’est bien la première fois que je vois un présidentiable prendre le métro ! », lui ai-je dit.

Quelle surprise ce mardi matin dans la ligne 4 du métro parisien !

Alors que nous étions à la station Gare de l’Est, un homme qui m’avait l’air familier s’assit en face de moi. Pour avoir confirmation de mes doutes, je décidais tout simplement de m’assoir au plus près et de lui offrir mon meilleur sourire. Il n’a pas fallu plus de deux secondes pour qu’il me remarque. Je lui lançai un « Bonjour ! », il me tendit la main que je serrai d’un air très sérieux (à cet instant, Aubry avait une concurrente), il me demanda comment j’allais, où je me rendais et m’expliqua que c’était tout à fait normal qu’il prenne le métro.

Quel dommage ! Mes obligations de salariée m’ont contrainte à abréger notre conversation : J’étais arrivée à ma station sans avoir eu le temps d’apprécier la tête qu’il aurait fait si je lui avais balancé un « Au fait, je suis une reporter citoyenne » !

Ah Mélenchon, si tu savais mes regrets…

Fatoumata Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fifteen − 9 =