Fêter Noël autrement !

DOSSIER. Offrir un geste solidaire ou écologique, ou boycotter Noël… désormais les initiatives se multiplient pour redonner à Noël un esprit symbolique, loin de la sur-consommation. 

 

Offrez une bonne action à vos proches !

mains-tendues

Et si vous offriez à votre mère la préservation d’un hectare de forêt dans un coin du monde où la déforestation fait rage ? Ou pourquoi pas  un versement régulier à des oeuvres caritatives au nom de votre père ? À l’heure où nos sociétés occidentales prennent (lentement) conscience de l’impossibilité de soutenir notre modèle de consommation, ces cadeaux immatériels et responsables sont une solution originale pour allier plaisir et responsabilité. Sans cadeaux matériels, vos mains vides deviennent des mains tendues.

 par J-Y Bourgain

La boutique de Pur Projet :  http://bit.ly/1hgDSMW 

Les dons :  http://www.unicef.fr/boutique/don/don-regulier-bon_commande/17034/12

https://donner.carefrance.org/b/mon-don

 

Des cadeaux « écolo trash »… et utiles ! 

Toilettes sèches d'appartement

Toilette sèches d’appartement. Comment ravir tout écolo, qui peut convenir aux rats des champs comme aux rats des villes ? Bien sûr, des toilettes sèches ! Et oui, on pense aux toilettes au fond du jardin de notre arrière grand-mère, mais aujourd’hui elles existent aussi pour appartement. L’association Toilettes du Monde a créé un super manuel qui comprend le choix des bonnes toilettes, mais aussi comment en construire soi-même, sans oublier l’entretien.

 

Coupes menstruelles

Coupes menstruelles. Si vous n’avez pas encore entendu parlé des coupes menstruelles, c’est qu’au printemps dernier vous étiez encore en phase d’hibernation. Cette petite coupe a fait un tabac en France. C’est le cadeau idéal, si vous voulez convaincre une fille de votre entourage, où l’écologie peut rimer avec confortable et économique. Certes à l’achat il s’agit d’un investissement d’environ 30 euros (en fonction de la marque et de la taille), mais sur 5 ans vous faites des économies de 420€, de quoi s’offrir un week-end en amoureux par exemple !

 

Pull spécial "Noël"

Vêtements et caleçons de Noël. Si vous avez l’intention de partir aux sports d’hiver ou si vous habitez en Sibérie, une boutique en ligne propose des caleçons fort sympathiques et qui tiennent toutes les parties bien au chaud ! Un autre site internet propose des cadeaux, en tout genre, avec pour thème « Noël

 Par H. Aury

 

 

Le troc aux jouets

Les fins d’années et leurs fêtes sont souvent synonymes de consommation à outrance. Et pourtant dans ces moments, tout le monde n’en profite pas vraiment. Certaines familles dans le besoin ont parfois du mal à offrir des cadeaux neufs aux enfants.Marché de troc. Comment remédier à ce dilemme tout en favorisant le lien social ? Avec le troc aux jouets ! Depuis quelques années, partout en France, des personnes se réunissent et organisent  des échanges. Celles qui possèdent des jouets en bonne état les échanger avec d’autres. C’est autour d’un « marché aux jouets » puis d’une d’une collation que les gens se retrouvent avec le sens du partage, valeur phare de ces fêtes. Les parents profiteront d’un instant convivial et les enfants trouveront des nouveaux jouets qui les combleront ! Alors à vos trocs !

Par H. Diakité

Un Noël virtuel !

Loin de nos familles ou de nos amis pour Noël ? Pas de problème, plus besoin de parcourir de longues distances pendant de longs moments, les nombreux réseaux sociaux et la démocratisation des technologies numériques apportent leurs solutions avec tchat et webcam. Les réseaux connectent le monde de façon immédiate pour transmettre l’esprit de Noël, avec smiley, poke, sourires et bisous virtuels. La carte de vœux numériques prés-enregistrés permet quant à elle de palier aux problèmes de décalage horaire. Le numérique va donc permettre à nombre d’entre nous de passer Noël avec des personnes chères à nos cœurs.  La fibre optique se met au service des fibres affectives ! Sans oublier toutefois d’appeler Mamie à la Saint-Sylvestre…

Par E. Dubroca

Solidarité avec les oubliés…

« A la veille des fêtes de fin d’années, il est plus que nécessaire de venir en aide aux personnes oubliées pendant cette période », rappelle Hicham vice président de l’association AOMS. Crée en 2013 , l’association regroupe des étudiants franciliens de confession musulmane qui mènent des actions de solidarité. Pour le jour de Noël , elle interviendra auprès des sans domicile fixe. L’AOMS est partie d’un constat simple; en France beaucoup d’étudiants venant de l’étranger ont de grands problèmes pour trouver un logement, des vêtements, de la nourriture, certains étant sans domicile. L’association remarqua également le nombre croissant de sans domicile fixe en France. Intervenir auprès de ces personnes est donc devenu primordial dans cette période de grand froid. A la fin de l’opération, les sourires des personnes ainsi que la satisfaction dans les rangs des bénévoles est l’objectif recherché.

par D. Diarra

Ou pourquoi pas… boycotter le Père Noël !

Il est de ces évènements qu’il est (très) difficile d’oublier, et avec le froid arrivent les lumières étoilés, les sapins poussent comme par magie, les enfants feuillètent les catalogues attentivement, les vitrines des magasins se remplissent de mille et un enchantements et l’homme vêtu de rouge se fait omniprésent. Bien plus qu’une fête religieuse, Noël est devenu un rendez-vous incontournable, institutionnalisé, démocratisé, voir même laïcisé, pour le plus grand nombre. Finalement, rares en France sont les familles pour qui le 24 décembre est un jour comme les autres, sans repas copieux, sans cadeaux, ni de déguisement ridicule.

Cette frange invisible de la société paraît bien rabat-joie, pourtant beaucoup de raisons existent pour boycotter le Père Noël, qu’elles soient économiques, religieuses ou mêmes politiques, considérant cette fête comme une supercherie consumériste, qui profite plus aux grandes entreprises qu’aux enfants. Mais alors, pendant que tout le monde s’amuse, eux que font-ils ? Ils vont se coucher, pour qui le concept de jour férié est inconnu, ou ils se réunissent tout de même, estimant qu’on peut ne pas fêter la naissance de Jésus tout en faisant la fête quand même. Ces « Anti-Noël » ne se font pas plus de cadeaux que celui de se réunir le temps d’une soirée, le plus souvent entre amis.

Pour les familles, c’est plus compliqué, les enfants ne comprenant pas les enjeux d’un tel acte, ne voyant que les cadeaux des autres bambins, heureux de comparer ces jouets qui ne passeront pas l’hiver. C’est le cas de nombreuses familles musulmanes vivant en France, qui offrent tout de même des présents aux benjamins afin qu’ils ne sentent pas lésés.

Alors, révolutionnaires, arriérés ou juste radins ? Il est une certitude, ceux qui ne fêtent pas Noël sont en réalité de plus en plus nombreux, devenant un luxe difficile à assumer pour de nombreuses familles aux faibles moyens, mais aussi pour les étudiants, les personnes âgées isolées, les étrangers, les sans-domiciles fixes… Noël est une fête incontournable pour une frange aisés de la population, celle qui a oublié qu’elle était avant tout une fête de la solidarité, du partage et de l’échange. De là à dire que ceux qui rendent le mieux hommage à Noël sont ceux qui ne la fêtent pas, il n’y a qu’un pas…

  par M. Caillol